Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Juil 2019 | Profession
 

Suite aux annonces de Gérald Darmanin (voir Lmdt de ce jour et du 23 juillet), la Française des Jeux vient de publier un communiqué que nous reproduisons dans son intégralité.

« FDJ et la Confédération des buralistes, viennent de remporter le marché de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) pour l’externalisation des encaissements en espèces et en carte bancaire des trésoreries publiques.

•• Ce marché concerne l’encaissement des impôts, le recouvrement des amendes, ainsi que les factures de services publics (crèche, cantine, hôpitaux, …), qui pourra être effectué dans le réseau des buralistes à partir de l’été́ 2020. FDJ et la Confédération des buralistes proposent ainsi aux personnes peu adeptes des usages digitaux une solution innovante de paiement de proximité́.

••Ce contrat démontre la légitimité́ du groupe FDJ sur le marché́ de l’encaissement pour le compte de tiers, grâce à son infrastructure technologique sécurisée. De même, il illustre sa capacité́ à capitaliser sur un réseau de points de vente déjà̀ entièrement équipé́ de terminaux FDJ et sur un savoir-faire transactionnel éprouvé́.

•• À l’occasion de la signature de ce contrat, Stéphane Pallez, Présidente Directrice Générale du groupe FDJ, a déclaré́ : « Les détaillants FDJ jouent un rôle primordial car ils sont les premiers relais auprès de nos 25 millions de clients. Nous nous attachons à̀ leur proposer des solutions pour se moderniser et diversifier leur activité́, et leur offrir ainsi des relais de croissance. Cette offre de service remportée avec la Confédération des buralistes en est une nouvelle illustration. Les détaillants concernés pourront ainsi recouvrer les paiements des contribuables pour le Trésor public, via le même terminal avec lequel il enregistre les prises de jeu. C’est une première pour FDJ. »