Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Août 2019 | Profession
 

Payer ses impôts chez le buraliste du coin ? Ce sera bientôt possible a annoncé dernièrement Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics (voir Lmdt des 23 et 24 juillet) … et premier adjoint au maire de Tourcoing. La Voix du Nord (13 août) a donc interrogé les buralistes de Tourcoing.

•• Franck Laffez (photo), buraliste du « Neptune », accueille la nouvelle avec optimisme : « ça permet d’avoir autant de service public à proximité et on attend moins ici qu’au centre des impôts ! ». Chez lui, on peut déjà acheter des timbres fiscaux ou payer ses amendes, ce qui représente 3 % de son chiffre d’affaires qui repose surtout sur la vente de tabac et les produits liés à la Française des jeux.

Mais le buraliste compte sur les achats complémentaires : « certains clients paient une amende et prennent un jeu à gratter en même temps ! ». Selon lui, cette mission supplémentaire serait surtout bénéfique pour les petits buralistes, « les premiers à avoir besoin de se diversifier ».

•• Au Clinquet, entre deux ventes de paris hippiques, le buraliste évalue la responsabilité que représente cette nouvelle mission : « cette mesure ramènera des clients, mais je serai amené à manipuler l’argent des contribuables ».