Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Mai 2018 | International, Profession
 

La Bourse de Londres a terminé en hausse, hier. Grâce au bond des cours du pétrole générés par le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien.

Mais la hausse la plus importante aura été celle d’Imperial Brands (+ 6,17 %) après avoir publié des « résultats au premier semestre supérieurs aux attentes » (AFP).

•• En effet, Imperial Brands (Seita en France) a présenté, ce 9 mai, ses résultats semestriels, son exercice comptable débutant en octobre (voir Lmdt du 8 novembre 2017). Avec un volume de cigarettes (et « équivalent-cigarettes » : tabac à rouler, cigares et snus) livrés de 123,6 milliards d’unités (-2,1 %).

Mais les marques stratégiques du groupe sont, elles, en croissance de 6,3 %, à 77,6 milliards d’unités.

•• « Dans le domaine des produits de nouvelle génération, notre production et nos lancements restent conformes à nos prévisions » a déclaré Alison Cooper, CEO d’Imperial Brands.

« La cigarette électronique « My blu » fait l’objet de résultats commerciaux et de retours consommateurs positifs. Et nous continuons d’investir dans nos innovations, y compris dans le domaine du tabac chauffé. »