Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Fév 2016 | International, Profession
 

Imperial BrandsImperial Brands, ex-Imperial Tobacco (voir Lmdt du 8 février), a annoncé, ce jeudi 11 février, une progression de son chiffre d’affaires en dépit d’une baisse des volumes au premier trimestre de son exercice 2015/16 octobre à octobre), grâce à des hausses de prix et au rachat de marques américaines.

Son chiffre d’affaires a progressé de 10% à 1,634 milliard de livres (2,1 milliards d’euros) sur les trois mois achevés fin décembre, a indiqué dans un rapport d’activité le fabricant britannique de cigarettes, qui a récemment abandonné la référence au tabac dans son nom.

Le groupe a profité d’une hausse des prix ainsi que de l’acquisition de marques américaines (comme Winston, Kool et Salem), dans le cadre de la fusion de ses concurrents Lorillard et Reynolds (voir Lmdt du 15 juillet 2014).

Cela a permis de compenser le fait que les volumes de tabac vendus ont pour leur part reculé de 3% sur la même période, avec notamment des difficultés en Irak et en Syrie.

« Nous avons fait de bons progrès dans la réalisation de nos objectifs stratégiques au premier trimestre et nous sommes en bonne position pour atteindre nos attentes pour l’ensemble de l’exercice », a déclaré Alison Cooper, la directrice générale du groupe.

L’action Imperial Brand limitait la casse à la Bourse de Londres, perdant seulement 0,21% à 3.511 pence jeudi vers 10H10 GMT dans un marché en chute de 2,59%, selon l’AFP.