Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Fév 2021 | Profession
 

Avec la récente présentation de son nouveau plan stratégique sur cinq ans, Stefan Bomhard, le nouveau CEO d’Imperial Tobacco (voir 3 février 2020) a ciblé un certain nombre de marchés-clés en fonction des activités prioritaires d’un groupe qui a su faire preuve de résilience lors de son dernier exercice (voir 18 novembre 2020).

Ainsi, concernant le marché du combustible, 5 marchés représentent à eux seuls 72 % du bénéfice opérationnel du groupe : les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Australie et l’Espagne.

En même temps, Imperial continue à s’investir sur d’autres marchés du tabac, européens et africains, où il continue à jouer un rôle de premier plan.  D’après nos informations, la France en fait partie.

•• Plus nouveau : Imperial Brands annonce son intention de concentrer ses investissements pour saisir des opportunités dans le domaine du tabac chauffé sur le marché européen et pour consolider son implantation sur certains marchés du vapotage (comme les États-Unis et la France selon nos informations). De même pour le segment de la nicotine orale (voir 15 avril 2020).

•• L’idée étant de développer durablement une activité spécifique de produits de nouvelle génération en apportant une contribution significative à la réduction des risques.  

Pour le groupe, il s’agit d’une approche nouvelle qui résulte d’enquêtes auprès de consommateurs.  « Nous avons placé le consommateur au centre de tout ce que nous faisons » souligne Stefan Bomhard, « nous commençons à redéfinir notre culture d’entreprise pour soutenir cette nouvelle stratégie ».