Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Fév 2020 | International, Profession
 

Imperial Brands a lancé « un avertissement sur résultat », indiquant clairement que ses résultats financiers globaux allaient être particulièrement affectés par la récente réglementation américaine sur le vapotage.

On sait que la nouvelle réglementation fédérale porte, à partir de ce mois-ci, sur l’interdiction des pods (systèmes fermés) avec arômes, à l’exception des arômes tabac et menthol (voir 3 janvier 2020). Or Imperial Brands a beaucoup investi sur les pods. Notamment en récupérant Blu auprès de Reynolds en 2015 (voir 15 juillet 2014 et 4 avril 2016).

•• Imperial Brands – qui vient de se doter d’un nouveau CEO, Stephan Bomhard (voir 3 février 2020) – va mettre en place un programme d’économies « pour faire face à ces vents contraires, ce qui va pénaliser à court terme sa rentabilité » commente pour sa part l’AFP.

•• Ce mercredi 5 février, Imperial Brands a annoncé par un communiqué que son bénéfice net par action devrait baisser de 10 % pour le premier semestre. Quant à son chiffre d’affaires sur les produits de nouvelle génération, il devrait être « significativement plus bas ».

Dans la foulée, l’action Imperial Brands, à la Bourse de Londres, a enregistré un recul de -6,74 % (à 1821 pence). Sachant que l’action a déjà perdu la moitié de sa valeur en moins de trois ans.