Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Avr 2018 | Profession
 

Questionné par les médias sur un probable décrochage du marché du tabac en mars (19 % selon Les Échos / voir Lmdt de ce jour), Philippe Coy a répondu : 

•• Sur France Inter : « Le chiffre communiqué n’est pas encore vérifié, mais il semble logique au vu de la hausse de mars dernier. Si c’est le résultat de la politique de santé publique du Gouvernement et qu’elle fonctionne, je dirais « bravo … d’arriver pour une fois à un résultat ». Mais ce que je ne peux pas occulter, c’est la part, qui progresse, du marché parallèle : les ventes sur Internet, les saisies douanières qui sont en perpétuelle progression, notamment depuis le mois de mars.

« Donc, attention aux effets que cela pourrait induire sur un réseau légal de 25 000 entreprises qui font vivre les territoires et les quartiers. Il ne faut pas se tromper de cible et dégrader la qualité du réseau des buralistes ».

•• Au journal de 7h30 de RTL : « On pourrait se dire que le plan fonctionne, sauf que je vois l’évasion de clients vers d’autres moyens d’achats. Sur les frontières ou sur Internet.

« Où que l’on soit dans l’hexagone aujourd’hui, ce marché illicite existe, prend une place importante ». Et d’en conclure que « le plan santé voulu par le gouvernement ne fonctionne pas ».