Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Août 2020 | Profession
 

Dans son établissement de Gérardmer, Catherine Marcel (présidente des buralistes des Vosges et vice-présidente de la Confédération) ne manque, en cet été, ni de travail, ni d’énergie. Et fait le point dans Vosges Matin sur deux récentes avancées majeures pour la profession.

•• La loi limitant l’importation du tabac semble déjà porter ses fruits. « Le volume de tabac reste assez élevé », analyse Catherine Marcel, qui a eu connaissance, les dernières semaines, d’un nombre de saisies des douanes « impressionnant ».

•• Le Point Paiement de Proximité est effectif chez trois buralistes à Gérardmer. La présidente des buralistes vosgiens ne pouvait pas manquer cette avancée notable, qui confirme que le bureau de tabac, en milieu rural, mais aussi dans les villes, est plus que jamais un « service de proximité ». « C’est un service que nous rendons à la population », estime-t-elle, « le buraliste est désormais considéré comme un « commerçant d’utilité locale ». On se doit de rendre service à nos concitoyens. Il est révolu le temps où l’on venait uniquement chercher le paquet de cigarettes. »

•• Autre satisfaction : la fréquentation de la station géromoise est, cette année, assez exceptionnelle : « il y a beaucoup de monde. On constate que les touristes ne sont pas partis très loin de chez eux. Nous avons une clientèle essentiellement française. »

Même si la situation reste particulière : « il y a des contraintes à respecter. Le port du masque donne parfois lieu à de petites tensions chez une minorité de récalcitrants. La plupart des gens adhérent au dispositif ».