Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Mar 2021 | Profession
 

Une opération de contrôle a été menée, ce mercredi 23 mars en fin de matinée, à Colombes (place Aragon) où se réunissent ceux qui, sous le manteau, vendent des paquets de cigarettes. Soutenus par deux agents de la brigade équestre, une vingtaine de policiers a procédé à plusieurs contrôles aléatoires, sans saisie spectaculaire.

« On reste quelques heures sur place mais ceux que l’on vise décampent très rapidement » a expliqué un officier au Parisien.

« Après, on n’entend pas réaliser de grosses saisies pendant ces opérations de contrôles. Mais, nous montrons que nous sommes présents, on rassure le voisinage, les commerçants … »

•• 32 personnes ont ainsi été contrôlées aux abords de la place et du square.

Un secteur que les autorités n’ont pas ciblé par hasard. Fin février-début mars, l’endroit a en effet été le théâtre de plusieurs rixes entre d’un côté, des vendeurs de cigarettes sous le manteau, et de l’autre, des revendeurs de résine de cannabis.

Des affrontements auxquels aurait été mêlée une vingtaine de personnes et qui avaient donné lieu à plusieurs interpellations.

•• La veille dans l’après-midi, une autre opération du même genre a été menée à Châtillon, à deux pas du terminus de la ligne 13 du métro, autre lieu connu pour la revente illégale de paquets de cigarettes (voir 16 janvier 2021 et 10 octobre 2020).

Sur l’ensemble des deux opérations, 42 personnes ont été contrôlées. Parmi elles, trois , dont un revendeur de cigarettes, se trouvaient en situation irrégulière.