Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Sep 2019 | Trafic
 

Le service des douanes de Gap a intercepté, ce mercredi 18 septembre, un semi-remorque, convoyé par deux Bulgares, à Chorges (Hautes-Alpes, à une quarantaine de kilomètres de la frontière italienne). Avec 145 cartouches soigneusement rangées sous un film transparent aux côtés d’oreillers et de couvertures, destinés à un magasin Ikea à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).

À l’audience de la comparution immédiate au tribunal de Gap, le chauffeur a répété qu’il avait lui seul fomenté le petit trafic.

•• Il aurait acheté les 1 450 paquets de cigarettes avec ses maigres économies, en Bulgarie. Il les aurait ensuite glissées sous les films transparents afin de les revendre à des confrères sur les aires d’autoroutes et autres parkings sur son trajet jusqu’en Isère. Quant à son apprenti ? « Je lui ai dit de monter dans la cabine sans poser de question. »

•• Le président s’est étonné quand même qu’il ait pu à lui seul descendre les palettes du semi-remorque afin de cacher la marchandise puis les replacer au même endroit.

La représentante de la Douane a rappelé que la société de livraison était défavorablement connue des services en France, en Bulgarie mais aussi en Slovénie. Cette dernière s’était déjà fait épingler en région parisienne en 2016 pour quatre cartons de cigarettes dissimulés dans une cargaison de coton tiges destinée au magasin Leclerc.

•• La Douane a donc réclamé la confiscation du camion et 12 500 euros d’amende douanière solidaire. Le tribunal a tranché pour la confiscation, huit mois de prison avec sursis pour le chauffeur et la relaxe pour son collègue. Juste avant le verdict, le principal prévenu a déclaré craindre pour sa vie.