Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Déc 2017 | L'essentiel, Profession
 

Conformément au Protocole d’Accord sur la Modernisation du Réseau des buralistes – signé entre Pascal Montredon et Christian Eckert, il y a un peu plus d’un an (voir Lmdt du 15 novembre 2016) – la rémunération des buralistes sur la vente du tabac va augmenter de 0,20 point, ce lundi 1er janvier.

La remise nette passera donc à 7,70 %.

•• Rappelons aussi qu’en vertu de ce Protocole, la remise avait augmenté de 0,60 point en 2017. Et qu’une hausse de 0,10 point par an est programmée pour 2019, 2020 et 2021. De sorte à arriver à une remise nette de 8 % en 2021.

•• Évidemment, la grande question pour chaque buraliste, l’année qui arrive, est de savoir dans quelle mesure la conjugaison de cette hausse de la remise avec l’augmentation de 1 euro par paquet, attendue pour mars, va être affectée par la baisse des volumes, due au passage au marché parallèle ou au vapotage d’un certain nombre de leurs clients encore fumeurs. Le fameux « effet ciseaux ».

•• Rappelons encore que la remise tabac était de 6 % en 2007 et de 6,5 % en 2012.

•• Rappelons enfin qu’il existe un complément de remise pour les buralistes dont le montant des livraisons de l’année précédente est inférieur à 400 000 euros.

Plafonné à 2 800 euros, ce complément a été versé à 8 700 buralistes cette année (pour un versement moyen de 2 400 euros).