Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Fév 2019 | Observatoire
 

C’est « une première en Grèce. D’ici à la semaine prochaine, il sera opérationnel et toute personne intéressée pourra acheter des fleurs de cannabis » a affirmé à l’AFP Grigoris Morakos, un représentant d’Hempoil, une société créée en 2016 et spécialisée dans la vente de « CBD bio ». 

Implanté devant un magasin Hempoil – en collaboration avec la société italienne de production Terre di cannabis – ce distributeur devrait fournir aux consommateurs des doses d’« un à trois grammes de fleurs de cannabis, d’un coût de 10 à 15 euros/gramme », a-t-il précisé.

Le distributeur de cannabis visant surtout « la saison touristique qui va bientôt commencer ».

•• La vente et la culture de cannabis – uniquement à des fins industrielles – sont légales depuis 2017 en Grèce tandis qu’en mars 2018, une loi votée par le parlement en a autorisé la production à des fins thérapeutiques.

En novembre dernier, les autorités ont donc délivré les premiers permis de cultiver du cannabis à usage médical, attribués à deux sociétés grecques, alors que des entités surtout canadiennes et israéliennes avaient aussi exprimé leur intérêt.

•• Douze autres projets, représentant 185 millions d’euros d’investissements, sont en attente d’autorisation, selon les experts.

La Grèce mise sur cette industrie qui pourrait créer de nouveaux emplois étant donné son climat et l’ensoleillement, considérés comme très favorables à la culture du cannabis.

La police découvre d’ailleurs fréquemment des plantations illégales dans la campagne grecque.