Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Juil 2019 | Profession
 

Le samedi 22 juin, lors d’un rassemblement national des « Gilets jaunes » à Charleville-Mézières, certains des 400 manifestants n’ont pas uniquement brûlé des poubelles. 

Vers 15h30, le cortège a descendu une avenue principale où une partie des manifestants a été repoussée par les forces de l’ordre dans un quartier pour éviter un accident sur la rocade. Il s’en est suivi divers affrontements. 

Pour des raisons inconnues, un homme cagoulé, seul, a alors lancé des pierres en direction de la vitrine d’un bar-tabac. Celle-ci n’est pas tombée mais les fissures et les impacts ont fait craindre le pire. L’auteur des dégradations, lui, a pris la poudre d’escampette.

Laurent, le patron du bar tabac, ne décolère pas. Un premier devis fait état d’un préjudice minimum de 5 000 euros. « Je ne vous parle pas de la franchise … » a-t-il déploré dans L’Ardennais du 29 juin.

Depuis une semaine, il a enchaîné les courriers et les rendez-vous pour connaître les recours possibles.