Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Juin 2019 | Profession
 

Il a été beaucoup question du paquet à dix euros à l’horizon 2020, lors de l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes du Gard, ce jeudi 20 juin. Mais pas que. 

Une centaine des 280 buralistes gardois a assisté à la réunion orchestrée par Ghislaine Mazoyer (présidente des buralistes du département, administratrice de la Confédération) et son équipe syndicale, en présence de Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) ainsi que de représentants de la Douane, de la Gendarmerie et de la CCI, rapporte Le Midi Libre.

•• Ghislaine Mazoyer a insisté sur le soutien qu’apporte la CCI dans la démarche du Fonds de Transformation à travers les audits. Elle a invité aussi ses confrères à profiter de l’aide sur la sécurité des points de vente.

Enfin, l’accent a été mis sur la concurrence « déloyale » des pays voisins sur les prix du tabac ainsi que de celle des épiceries de nuit à Nîmes.

•• L’an dernier, le volume de ventes de cigarettes a chuté de 9 % dans le département. « On aimerait que la prochaine hausse du prix du paquet soit reportée, le temps de faire ces travaux de Transformation et de développer de nouveaux services au sein de nos commerces » a repris Ghislaine Mazoyer.