Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Fév 2018 | Trafic
 

Le préfet du Gard vient de décider, sur proposition du Directeur régional des Douanes, la fermeture de cinq épiceries pour cause de vente illicite de tabacs.

Ceci pour des durées de 15 jours à trois mois. Et de désigner clairement – dans la presse locale – les établissements concernés (certains récidivistes) avec les sanctions :

• Nîmes : « Le Faïta » (trois mois) depuis le 22 janvier ; « L’Appoint » (trois mois) depuis le 23 janvier ;« Le Saint Charles » (trois mois) depuis le 24 janvier ; « Villars » (un mois) depuis le 25 janvier.

• Saint-Gilles : Le Taxiphone (quinze jours) depuis le 31 janvier.

•• Manifestement, la pression contre le phénomène du tabac illégal se renforce. À la satisfaction des buralistes locaux et de la présidente de leur chambre syndicale, Ghislaine Mazoyer (voir Lmdt du 9 septembre 2017).

Il est vrai que la situation est particulièrement grave dans la région (voir Lmdt des 3 février 2018, 20 novembre 2017 et 13 octobre 2017).