Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2020 | Profession
 

• « Ici, nous traitons avec la même attention les gros et petit trafics de tabac. C’est une question de zéro tolérance par rapport aux nouvelles limites de transport de tabac, il faut que cela soit dit. Et je le dis pour les buralistes que nous protégeons de par leur rôle de débitants de tabac mais aussi parce qu’ils apportent un réel service de proximité … » lance Patrice François (Directeur régional de la Douane / voir 21 janvier 2020).

« C’est normal que le Gouvernement soutienne les buralistes qui sont en train complètement de se réinventer … » répond Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance.

« Nous avons démontré tout cela pendant la crise sanitaire … » rajoute alors Philippe Coy.

On a pu surprendre cet échange, hier jeudi 13 août, au péage de Biriatou (frontière franco-espagnole, côté basque) où le ministre est venu inspecter la brigade de la Douane d’Hendaye (voir 13 août), pas très loin de son traditionnel lieu de vacances.

•• Biriatou … là où pas moins de 21,6 tonnes de tabac ont été saisies l’année dernière. C’est aussi à ce point de passage, connu de nombreux européens, que 15 % des saisies de cannabis en France ont été réalisées :

présentation de bilans, toutes fraudes confondues, sous l’égide de Serge Puccetti, Directeur inter-régional.
explications sur les inventions de fraudeurs jamais en panne d’imagination ;
énumération, preuve à l’appui, des stratégies et astuces douanières pour damer le pion à ces derniers …

Le ministre aura consacré une bonne partie de la matinée à cette visite que les témoignages des agents ont su rendre particulièrement intéressante. Surtout quand de gros camions venant d’Espagne et se dirigeant vers l’Europe du Nord sont visités en direct, deux chiens étant mobilisés pour les fouilles en dernier ressort.

•• Philippe Coy s’adresse aux parlementaires présents – Jean-Paul Mattei (membre de la commission des finances de l’Assemblée nationale) et Laurence Farreng (députée européenne) – pour dresser un rapide tableau de ce qu’ont vécu les buralistes frontaliers pendant la période de confinement. Claudine Mora (présidente des buralistes du Pays Basque) et Jérôme Récapet (Béarn et Soule) sont là pour en témoigner.

Jean-Paul Mattei confirme la mise en place d’une mission parlementaire sur le sujet (voir 24 juin).

•• Parmi les nombreux journalistes présents, plusieurs posent des questions sur les nouvelles limites aux quantités de tabac pouvant être ramenées par un particulier venant de l’étranger. Chacun note les nouvelles quantités : 1 cartouche de cigarettes … 100 cigarillos … 50 cigares … 250 grammes de tabac à rouler …

. « À partir de quand ? »
. « … Depuis le 1er août » précise le président de la Confédération.