Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Juin 2013 | Institutions
 

Une visite opportune. Alors que le débat sur la pertinence  des prochaines augmentations des prix du tabac bat son plein …, le député de l’opposition et, surtout, président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, Gilles Carrez (photo), s’est rendu à la frontière franco-belge, ce vendredi après-midi.
Une visite organisée par Patrick Brice (président de la Fédération des buralistes du Nord) et menée en compagnie de Gérald Darmanin (député UMP du Nord et, notons le, benjamin de l’Assemblée nationale).

L’infatigable pourfendeur des dysfonctionnements fiscaux qu’est Gilles Carrez a pu constater de visu l’importance du flux des achats frontaliers. Sur le site de l’ancien poste douanier de « Risquons-Tout », dépendant de  la commune belge de Mouscron, juste après Tourcoing : une zone commerciale où se côtoient plusieurs  points de vente (certains avec la « carotte » des buralistes) proposant tabac et alcool à une clientèle française qui se précipite sur place chaque week-end.

Alors que l’essence est actuellement plus chère qu’en France, la station service (avec ses pots de tabac à rouler de 1 kilo à 57 euros) ne désemplit pas. Nouvel attrait du lieu : le concept du « niceshop », boutiques ouvertes que la nuit, regorgeant de tabac, bouteilles et divers produits excitants.

De caractère flegmatique, le président de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale s’est montré très impressionné. On attend sa prochaine intervention sur le sujet au Palais Bourbon.