Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Oct 2017 | Profession
 

Dans le cadre de relations déjà établies entre l’Association des Maires de France (AMF) et la Confédération (voir Lmdt du 16 septembre 2016), une réunion de travail s’est tenue, ce mardi 17 octobre, entre François Baroin et Jean-Luc Renaud (secrétaire général de la Confédération), Michel Guiffès (trésorier) et Pascal Brie (président des buralistes de l’Aube).

Craignant un affaiblissement de « la nécessaire relation de confiance » entre les buralistes et l’État – de par les actuels projets gouvernementaux – le président de l’AMF a proposé la mise en place de « contrats d’objectifs » entre communes (ou communautés de communes) et chambres syndicales de buralistes : avec la définition de relations plus étroites, reposant sur des services aux publics que les buralistes pourraient relayer dans une dynamique affichée d’animation des territoires.

Les services et commissions de l’AMF ainsi que de la Confédération sont appelés à plancher sur le sujet avant un lancement officiel de ces contrats d’objectifs, prévu pour le premier trimestre 2018.

À cet égard, François Baroin entend contribuer à relancer le dossier des « Maisons de service public » (voir Lmdt du 23 juin 2015). Il souhaite porter leur nombre à plus de 2 000. « Une dans chaque chef-lieu de canton ». Pour cela, « il faut les ouvrir franchement aux buralistes. »