Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Avr 2015 | Profession
 

Tabac France TabacFrance Tabac accepte de racheter une partie des actifs du site de l’Institut du Tabac de Bergerac / ITB (dont l’actionnaire est Imperial Tobacco / voir Lmdt du 15 avril 2014), selon le quotidien Sud Ouest. Le protocole de vente doit même être signé ce jeudi 9 avril, à Paris, par les deux parties qui auront négocié jusqu’à la dernière minute les conditions de la transaction.

« Les discussions ont duré de nombreux mois depuis l’annonce, en 2013, de notre volonté de reprendre une partie des activités de l’Institut du Tabac de Bergerac (ITB) et la signature du contrat de vente », a concédé Éric Tabanou, directeur de France Tabac, « mais ces tractations ont loin d’avoir été inutiles : Imperial Tobacco n’a pas fait monter les enchères et nous a, au contraire, donné la possibilité de faire une offre adaptée à nos moyens ».

France Tabac, qui n’avait pas les moyens de se porter candidat à la reprise du centre de recherches lors de sa mise en vente il y a deux ans (voir Lmdt des 11 avril 2014, 5 mars 2013 et 9 novembre 2012), a donné la priorité au rachat du matériel et du stock de graines de l’ITB. « C’était le minimum que nous devions avoir en notre possession pour relancer la production de semences et la sélection variétale », indique Éric Tabanou, qui a laissé le soin à la société civile immobilière  des tabaculteurs périgourdins le soin de négocier le rachat des bâtiments de l’ITB. « Elle était déjà propriétaire des terres cultivées par l’ITB », précise-t-il, « désormais, elle sera également propriétaire des bâtiments, qu’elle louera pour partie à d’autres organismes ».

La production de semences et la sélection variétale devraient redémarrer logiquement dès la semaine prochaine avec sept permanents, récemment licenciés par Imperial Tobacco.