Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Août 2020 | E-cigarette
 

Suite à l’annonce de son retrait du marché français, ici-même (voir 6 mai 2020), nombre de buralistes ne savent toujours pas quoi répondre à leurs clients qui avaient opté pour les produits de la marque américaine.

Que va-t-il se passer dès lors que les stocks de pods et d’appareils sont vides ? Que répondre aux clients adeptes de la marque et qui tournent désormais d’un point de vente à un autre ? Comment les conseiller pour leur approvisionnement ?

•• En Allemagne – rare marché européen où Juul reste implanté (voir 5 mai 2020) – on vient d’apprendre que le site de vente en ligne, monté par Juul, va fermer ce 10 août. Quant aux effectifs de sa filiale locale, ils viennent d’être réduits de moitié.

•• Quant aux États-Unis, Juul vient de satisfaire aux requis de la procédure de « mise sur le marché de produits du tabac » (PMTA) de la FDA (Federal Food and Drug Administration) pour continuer à vendre ses produits dans les arômes Virginia Tobacco et Menthol (à 3 et 5 % de concentration de nicotine).

Ceci dans le cadre de la nouvelle réglementation américaine, en vigueur à partir du 9 septembre prochain, qui impose aux produits de la vape des démarches d’agrément comparable au tabac.

D’où le besoin pour les intervenants du secteur de passer par cette étape du PMTA (Premarket Tobacco Applications / voir au 3 mai 2019) pour toute nouveauté ou à la moindre modification sur sa gamme existante. Une procédure sécurisante (par rapport à ce qui s’est passé sur le marché US, il y a un an (voir les 29 octobre, 9 novembre et 23 décembre 2019) mais très lourde.

•• Par exemple, Juul a déposé un dossier technique et scientifique comprenant plus de 110 études (125 000 pages). Ces études portent, notamment, sur le potentiel de réduction de risques de ses produits pour les majeurs.

« Juul Labs a engagé toutes les ressources nécessaires pour fournir la meilleure PMTA possible sur la base de recherches scientifiques rigoureuses et de mesures de données pour lutter contre la consommation des mineurs » précise Joe Murillo, directeur de la réglementation chez Juul Labs.