Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Juil 2019 | Institutions
 

Significatif, cet échange lors de l’audition de Denis Morin (président de la 6ème chambre de la Cour des Comptes) par la Commission des Affaires sociales du Sénat, le 3 juillet.

C’est une question de Jean-Marie Vanlerenberghe (UC, Pas-de-Calais), rapporteur général : « l’amélioration du solde de la sécurité sociale, conjoncturel, est tirée par les recettes (…). Pouvez-vous évaluer la sensibilité à l’activité économique des recettes du régime général, notamment les produits plus élevés sur les revenus patrimoniaux et le tabac ? Les 400 à 500 millions d’euros supplémentaires seront-ils conjoncturels ou pérennes ? »

•• Réponse de Denis Morin : « sur le tabac, je déplore une insuffisance de l’action des pouvoirs publics. L’augmentation des prix a certes rapporté 500 millions d’euros (supplémentaires / ndlr), mais elle n’a pas les effets escomptés en matière de santé publique. Il y a notamment une prévalence très forte des cancers du poumon dus au tabac chez les femmes (voir Lmdt du 3 juillet). »

•• Quand la Cour des Comptes fait grise mine devant les résultats de la politique contre le tabagisme, ce n’est jamais bon signe.