Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Oct 2019 | Profession
 

Dans Ouest France, un retraité de la Manufacture des tabacs de Morlaix (Finistère) dénonce le fait de ne plus pouvoir bénéficier de tabac à prix réduit. Un avantage qui était réservé jusqu’à maintenant aux anciens de la Seita.

•• Dans une lettre envoyée par sa direction des ressources humaines, Seita-Imperial Tobacco annonce « aux retraités de la Manufacture des tabacs et de la Seita en général, qu’ils ne pourront plus bénéficier de l’avantage dégustation de produits du tabac. »

(Ndlr : à ce propos, la direction de Seita nous précise que la suppression de « l’usage dégustation » a été prise par la Direction des Douanes, Seita ne faisant qu’appliquer cette décision)

•• Quoiqu’il en soit, réservé aux anciens agents de la Seita, cet avantage faisait partie de leurs droits au moment de la retraite. « Cela représente l’équivalent de 25 cartouches de Gauloises, que nous pouvions encore acquérir à 20 euros la cartouche, pour un plafond annuel de 600 euros. Mais dès le 1er janvier 2020, on perd tout. Cet avantage nous sera supprimé. Pourquoi ? » détaille Jean-Yves Guezennec.

•• Cet ancien délégué FO – qui a défendu, à l’époque, la manufacture morlaisienne auprès du président François Mitterrand, des élus et des hauts fonctionnaires – a écrit le 4 octobre 2019 au ministère de l’Action et des Comptes publics.

« Dix jours plus tard, son cabinet m’a répondu que ma correspondance avait été transmise à la Direction de la Douane, qui fait partie du même ministère » résume le retraité qui avait déjà fait, de son côté, un second courrier de la Douane.  (Voir aussi Lmdt du 17 octobre).