Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Avr 2019 | Trafic
 

On a appris, en fin de semaine dernière, que huit suspects supplémentaires avaient été arrêtés, dont trois à Nantes, dans le cadre du long et patient démantèlement d’une filière internationale de contrebande de tabac (voir Lmdt des 5 avril et 19 janvier).

•• Les cigarettes qui étaient importées d’Arménie, de Roumanie et d’Ukraine étaient remises à des intermédiaires, dans différentes villes de notre pays, pour approvisionner des communautés originaires de ces mêmes pays … lesquelles se chargeaient ensuite de les écouler.

Soit une véritable coopération entre structures mafieuses, sensiblement différentes, des pays de l’Est mais appelées à coopérer pour l’occasion.

•• « Ces cigarettes coûtent de 80 à 90 centimes le paquet dans leur pays d’origine et elles sont revendues entre 3 et 5 euros » a confié une source proche de l’enquête. « Ce sont des opérations très rentables au niveau macro-économique et c’est pour cela que les organisations criminelles structurées s’en occupent ».

•• Pour rappel, les cigarettes étaient acheminées par voie terrestre. Chaque automobile transportait 400 cartouches, les véhicules utilitaires 1 500 et les poids lourds jusqu’à 6 000 … cartouches, toujours selon la même source.