Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Mar 2018 | Profession
 

« Buralistes » : le terme s’utilise, se scande, se proclame bien souvent avec le genre masculin : fiers d’être buralistes, n’est-ce pas ?

Ce métier singulier est pourtant pratiqué, dans la grande majorité des cas, en couple. Et beaucoup de buralistes exerçant seuls … sont des femmes.

La profession de buralistes se décline plus au féminin qu’au masculin, c’est un fait. Une force, aussi.

Nous dédions cette chronique du 8 mars aux femmes buralistes :

Celles qui accueillent leurs clients avec ce sourire, ces petits mots sympas et discrets qui éclairent une journée. Une question de bienveillance, douce et efficace.

 Celles qui font face dans les coups durs : agressions, braquages, sales moments. Leur force tranquille est un recours.

 Celles qui s’occupent des enfants, élevés à l’ombre du magasin. Et ces sacrifices consentis pour leur futur.

 Celles qui apportent cette petite touche de goût qui rend le point de vente sans pareil.

 Celles qui supportent la fatigue d’une activité trépidante et le stress de l’entreprise. Leur obstination porte un réseau.

Fières d’être buralistes.