Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Juil 2018 | Profession
 

Dans la rubrique « Décideurs » du Figaro (édition du 2 juillet), la présidente-directrice-générale, comme elle le souligne, de la Française des Jeux explique les clés de son management à l’heure de la transformation et de la privatisation. Extraits.

Quelle est votre méthode pour mener le changement ?

Stéphane PallezUn dirigeant ne peut pas décréter une révolution culturelle et managériale. Il ne peut pas l’imposer par l’autorité. Mais il a le devoir de construire le changement et doit avoir la capacité à en convaincre. Ma responsabilité est d’expliquer les nécessaires transformations, en interne et auprès de toutes les parties prenantes au développement de FDJ. Je travaille pour cela avec les managers, les représentants des salariés et le conseil d’administration.

Le gouvernement privatise FDJ. Allez-vous changer votre manière de diriger ?

S. P. : Un changement d’actionnariat n’aurait pas d’impact sur mon mode managérial. Je continuerai de porter l’ambition stratégique du groupe dans l’intérêt des collaborateurs, qui pourraient renforcer leur propre participation au capital à cette occasion.