Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Nov 2019 | Profession
 

16,50 à 19,90 euros l’action : c’est le prix qu’il faudra débourser pour participer à la privatisation de la Française des Jeux, a annoncé ce mercredi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, à la veille de l’ouverture de la période de souscription.

L’État prévoit de céder 52 % du capital (sur un total de 72 % aujourd’hui) et « sur cette cession, nous sommes prêts à en réserver jusqu’à un tiers aux particuliers » a-t-il précisé dans un entretien au Parisien.

Il a également indiqué que le gouvernement avait fixé à 200 euros le seuil minimum de souscription.

•• « La souscription est ouverte à compter du jeudi 7 novembre et jusqu’au mardi 19 novembre à 20 heures, pour les particuliers » a indiqué M. Le Maire.

Cette fourchette de prix annoncée par le ministre est indicative : le prix définitif ne sera fixé qu’après la clôture de la période de souscription, en fonction de la demande, et juste avant la première cotation à la Bourse de Paris, qui est prévue pour le 21 novembre.

•• L’État, qui va mettre sur le marché près de 100 millions de titres, tirerait ainsi entre 1,64 et 2 milliards d’euros de cette privatisation, qui valoriserait l’entreprise entre 3,15 et 3,8 milliards, selon des calculs de l’AFP.