Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Oct 2017 | Profession
 

Ils empochaient une partie des gains et ne remettaient qu’une somme partielle aux joueurs gagnants du Loto. Selon une dépêche AFP, de ce jour, la FDJ a déposé plainte au printemps 2017 contre un couple de buralistes de Gif-sur-Yvette, en Essonne, pour escroquerie et abus de confiance.

« Après un signalement par un client en juin 2016, nous avons mené une enquête avec des « inspections mystères », c’est-à-dire d’anciens policiers et gendarmes qui travaillent pour nous. (…) Puis nous avons retiré l’agrément en juin 2017 », a indiqué la Française des Jeux (FDJ), confirmant une information du Parisien.

Une plainte a été déposée pour escroquerie et abus de confiance « au printemps 2017 », a-t-elle ajouté. « L’intégrité étant au cœur du modèle de la FDJ, nos 30 000 points de vente sont tous inspectés chaque année ».

Derrière cette « irrégularité grave », « des paiements partiels de gains » : le couple ne remettait pas la totalité de la somme gagnée au joueur, mais un montant inférieur et conservait le ticket gagnant. La FDJ n’a pas donné d’estimation du montant des gains qui auraient été détournés. « C’est à la justice d’évaluer le préjudice éventuel pour les clients », a-t-elle expliqué.

Afin d’éviter ce genre d’abus « rarissime » selon elle, la FDJ invite les joueurs à « vérifier les reçus », à s’assurer que « l’écran du détaillant est tourné vers la clientèle et à toujours réclamer les bulletins perdants ».