Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Jan 2018 | Profession
 

Après la nomination du « Monsieur Patrimoine » d’Emanuel Macron – Stéphane Bern – les médias commencent à délivrer quelques précisions sur la contribution de la Française des Jeux, votée par l’Assemblée nationale (voir Lmdt des 9 décembre et 17 novembre 2017).

Soit un Loto dédié le jour lors des Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre. Mais aussi des tickets à gratter au prix de 15 euros pour un gain potentiel dépassant le million.

Ces tickets à gratter seraient ornés de la photo d’un site emblématique à sauver. Il y en aurait quatorze : un château, une église, une maison d’illustre, un bâtiment industriel ou rural … Et afin de créer une proximité avec l’acheteur, le lieu photographié serait régionalisé. L’habitant du Nord verra donc, sur son ticket, un site du Nord.

Depuis qu’il a été nommé, Stéphane Bern a reçu plus de 2 000 demandes d’aides. Une centaine –  plutôt des lieux ruraux qui échappent aux radars des aides courantes  – seront retenus en 2018 par une commission.

Stéphane Bern a reçu des demandes de maires qui n’arrivent plus à sauver leur église, par exemple. Très peu de particuliers.

L’objectif du Loto est de collecter autour de 20 millions par an.