Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Jan 2017 | Profession
 

Par l’intermédiaire des médias, les deux manifestations-surprises de buralistes en colère contre des implantations de la FDJ, hors de son réseau référent tabac-presse, ont fait du bruit dans les régions concernées.

•• France Bleu et France 3 Champagne Ardenne ainsi que France 3 Lorraine pour l’action d’une trentaine de buralistes, jeudi dernier, dans un Intermarché de Carignan (près de la frontière belge, à 25 kilomètres de Sedan / voir Lmdt du 12 janvier).

Dans L’Ardennais du 13 janvier, Patrick Falewee (président de la fédération des buralistes du Nord) explique en substance : en novembre, nous avons signé un contrat d’avenir avec Christian Eckert, le secrétaire d’ Etat chargé du Budget et des Comptes publics, dans lequel les buralistes sont reconnus comme réseau référent. Dans le cas présent, il n’y a pas eu concertation.

Pour Christian Biani, président des buralistes des Ardennes : « le bassin de population autour de Carignan est de 6 900 habitants. Or la FDJ a calculé un ratio d’environ 1900 habitants par point de vente. Il y a trois buralistes dépositaires dans le secteur. Mais avec l’ouverture du point de vente dans l’Intermarché, l’équilibre n’est plus bon ! »

•• France Bleu et France 3 Alsace pour le blocage, de 5h30 à 9 heures, du dépôt départemental de la FDJ par une quinzaine de buralistes du Bas-Rhin, vendredi dernier. Avec le déversement de 600 kilos de carottes (voir Lmdt du 13 janvier).

D’après DNA du 14 janvier, l’installation d’un point FDJ dans un bar d’Herrlisheim a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. « C’est la deuxième implantation dans la commune en l’espace de deux mois après une boulangerie », explique Patrice Soihier, président des buralistes du Haut-Rhin, « on est en train d’appauvrir une collègue ».

Ailleurs dans le département, la FDJ multiplie les ouvertures de points de vente « dans les grandes surfaces, les boulangeries, et même chez les fleuristes » expose au quotidien une buraliste d’Obernai.