Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Déc 2018 | Profession
 

Puisque nous sommes le jour des belles histoires.

Le Parisien / Aujourd’hui en France (édition du 24 décembre) nous raconte la belle histoire de Daniel et Valérie (on va dire qu’ils s’appellent comme cela), couple de quinquagénaires de la région parisienne qui offrent, ce jour, des cadeaux volumineux (des voitures) à leurs deux grands enfants.

Cet été, ces veinards ont décroché un pactole de 11 millions d’euros au Loto (voir Lmdt du 5 octobre). « Avec un tel jackpot, il y a cette année une certaine légèreté. C’est le grand luxe, on a du mal à réaliser » s’épanche monsieur, qui pense finalement que « oui, l’argent fait le bonheur. »

•• « Ce n’est que six semaines après le tirage victorieux du 13 août que le duo a appris l’excellente nouvelle. Comme à chaque fois, il a attendu la fin de son abonnement au Loto pour vérifier auprès du détaillant s’il disposait de gains.

•• « C’est Daniel qui est d’abord tombé des nues un matin quand, après avoir acheté des cigarettes, il tend son reçu au buraliste à Bourg-La-Reine (Hauts-de-Seine). Il découvre alors qu’il a droit à « un gros lot ».

« De quel montant ? Une fois à son bureau, devant son ordinateur, il s’aperçoit qu’il a tous les bons numéros. Une combinaison qui vaut 11millions d’euros. J’ai cru à un bug. Pour être sûr, j’ai fermé la page Internet et je l’ai rouverte. » Ce n’est pas un mirage.

••Le Parisien ne nous précise pas si les gagnants ont eu un geste pour leur buraliste. Ce qui n’est pas toujours le cas.

Joyeux Noël, quand même.