Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Déc 2018 | Profession
 

Le 6 novembre, un ticket gagnant d’EuroMillions a été validé dans la petite ville des Bouches-du-Rhône, près d’Arles. Son propriétaire n’a plus que quelques jours pour se faire connaître et empocher un million d’euros.

Depuis que La Française des Jeux a lancé un appel pour retrouver le mystérieux propriétaire du code gagnant, le buraliste Philippe Capelle reçoit de nombreux coups de fil, généralement de la part de curieux qui tentent de savoir si la personne qui a acheté le ticket a fini par se faire connaître. « On essaye de diffuser l’information au maximum, mais on ne peut pas faire plus », explique le buraliste à la presse locale.

•• La situation amuse les clients, qui souvent demandent au buraliste s’il ne peut pas se souvenir de l’acheteur. Le problème, c’est que le ticket a été vendu un jour de marché, donc un jour d’affluence : « en plus, ça remonte au 6 novembre. On a un peu de mémoire, mais quand même … »

L’établissement est bien équipé de caméras de sécurité, mais le disque dur qui stocke les images ne peut pas remonter à plus de dix jours en arrière. « Si on avait eu un disque dur plus puissant, sur deux mois, on aurait pu faire quelque chose », reconnaît Philippe Capelle.

•• Son employée, Pascale, pour sa part, ne croit plus au retour du gagnant : « je pense que c’est parti à la poubelle. J’en suis sûre. Et pourtant, on le dit tout le temps : venez faire vérifier vos tickets à la machine ! ». Tous comptent maintenant sur la médiatisation pour identifier le gagnant, qui a jusqu’à samedi prochain pour valider son ticket.