Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Avr 2021 | Profession
 

« Qui veut achever les petits commerces du centre-ville ? ». Les buralistes de La Souterraine (5 100 habitants, au nord de la Creuse) et des environs ont décidé de coller dans leur point de vente ces messages pour montrer leur désaccord annonce France Bleu

Ils ont tous les six l’agrément de la Française des jeux (FDJ) leur permettant de vendre des lotos et des jeux à gratter. Mais à la sortie de la ville, Leclerc vient aussi d’ouvrir un point de vente FDJ, il y a quelques semaines.

•• « Ce qui fait qu’on arrive encore à exister, c’est notre spécificité : le fait que les clients achètent chez nous des produits qu’ils ne trouvent pas ailleurs » explique à France Bleu le patron d’un bar-tabac près de l’église, « si on commence à trouver ce type de produits en grande surface, déjà que le centre-ville se meurt, c’est la porte ouverte à tout ».

•• Pourtant, il y a déjà eu un point de vente FDJ au magasin Leclerc en question mais il a fermé il y a un an, rappelle France Bleu.

Situé dans la galerie commerciale, il n’appartenait pas au magasin, contrairement à ce nouveau point ouvert à l’accueil. « Normalement, la Française des jeux c’est pour les petits commerçants, pas les gros. Leclerc a autre chose à vendre que nous piquer notre travail ! On n’a pas été consultés alors que la FDJ nous doit une transparence, on trouve ça un peu dégueulasse » conteste la patronne d’un bar-tabac.

•• Si le directeur du Leclerc n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet, la FDJ répond que cette ouverture au Leclerc compense les fermetures de points de vente : six l’an dernier en Creuse. Elle souligne le fait qu’au Leclerc ne sont vendus que les jeux à gratter et le tirage, pas les paris sportifs ni le jeu Amigo.

Elle promet un accompagnement personnalisé des buralistes de La Souterraine pour les aider à augmenter leur clientèle. La Creuse compte 87 points de vente de la Française des jeux.