Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Sep 2018 | Profession
 

Coup d’envoi, ce lundi 3 septembre, des tickets à gratter « Mission Patrimoine » (voir Lmdt de ce jour et du 2 septembre). Les habitants de la commune de Chaponost (Rhône) se sont levés tôt pour aller en acheter chez leur buraliste. L’aqueduc romain du Gier – qui traverse la commune – se trouve inscrit parmi les monuments à sauvegarder et figure même sur des tickets.

En milieu de matinée, une trentaine de tickets avaient déjà été vendus, avec un net avantage pour ceux qui représentent l’aqueduc du Gier. Parmi les acheteurs, des habitués des jeux de hasard mais aussi des amoureux de leur patrimoine.

•• « C’est pour l’aqueduc » répond un couple de retraité au micro de France 3 Auvergne Rhône-Alpes. « Et puis, pour tout le monde, le maire, la commune, … et Stéphane Bern » renchérit une autre.

« On a quand même l’espoir de gagner, il y a un côté jeu. Mais c’est plus original que, simplement, de l’argent. Moi je suis voisin de l’aqueduc, je le vois tous les matins. Je suis aussi directement concerné » assure un client d’une quarantaine d’années.

•• Certains acquéreurs ont même envie de les garder. C’est le cas de l’adjointe à la culture de Chaponost … « Je n’ai même pas envie de le gratter. Juste le garder en souvenir » tweete-t-elle.

•• Construit au 1er siècle de notre ère, l’aqueduc alimentait en eau la ville antique de Lugdunum/Lyon. Long de 86 kilomètres, l’ouvrage traverse 23 communes, 11 dans la Loire et 12 dans le Rhône. C’est l’un des plus longs aqueducs romains connus.