Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Juin 2019 | Profession
 

Le ministre de la Culture Franck Riester a lancé mardi l’An 2 de la « mission patrimoine » et un tirage du loto le 14 juillet, en rendant publique une sélection de 103 nouveaux sites, en plus des 18 sites emblématiques annoncés en mars dernier (voir Lmdt du 11 juin).

En présence de « Monsieur Patrimoine » Stéphane Bern – et aussi de Philippe Coy, Sophie Lejeune, Daniel Panetto (Culture Presse) -, Franck Riester a annoncé qu’il y aura en 2019 43 % de sites « non protégés au titre des monuments historiques », contre 27 % l’an dernier : « plus de patrimoine industriel, de jardins, de moulins … ». Un site a été sélectionné par département.

•• Les douze millions de tickets de grattage achetés l’an dernier ne l’ont pas été en vain, a assuré l’animateur, car « 150 sites sont sous échafaudage et en train d’être sauvés ». Après avoir provoqué un « choc dans l’opinion » en annonçant en 2018 une liste 269 sites à aider, ce choix plus restreint de 121 sites permettra de mieux soutenir chacun des projets.

Pour les 121 sites, le montant des travaux s’élève à 78 millions d’euros, et le financement restant à la charge des porteurs des projets est évalué à 26 millions d’euros.

M. Riester a assuré qu’il y aurait de nouveau un abondement de l’État, comme l’an dernier pour compenser les taxes prélevées sur les jeux. L’an dernier, 21 millions d’euros avaient été versés par l’État à ce titre, rappelle l’AFP.

•• Le nouveau loto s’ouvrira samedi et sera tiré le 14 juillet sur TF1. « Nous profiterons du Tour de France pour en parler, notamment quand il passera au Moulin de Bar-sur-Seine (Ain) », un des sites emblématiques, a assuré Stéphane Pallez, présidente de la Française des Jeux (FDJ).

Elle propose cette année deux jeux à gratter au lieu d’un, à 15 euros et 3 euros. Elle table sur sur un objectif de 25 à 30 millions d’euros, contre 22 millions d’euros l’an dernier.