Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Mai 2019 | Profession
 

Il apparait que la préparation de l’ordonnance destinée à fixer les modalités exactes de la privatisation de la Française des Jeux soit plus compliquée que prévu (voir Lmdt des 4 mai et 24 avril).

Ceci, dans un contexte où la privatisation des aéroports de Paris (ADP) est aussi entrée dans une phase délicate, pour cause de mobilisation en cours pour un Référendum d’Initiative populaire.

Quoiqu’il en soit il semblerait que le contrôle de l’interdiction de la vente de jeux aux mineurs soit l’enjeu d’une sourde bataille déclenchée par des entités ne voulant pas que du bien à la FDJ et/ou au PMU.

C’est ainsi que circule, dans certains cabinets ministériels s’intéressant au sujet, l’idée de mettre en place, au-dessus des bornes de jeux PMU ou FDJ, des caméras de vidéo-surveillance : de sorte à s’assurer que les joueurs ne soient pas des mineurs.

Tiens … comme les casinos. Sauf que dans les casinos, ces caméras servent à détecter non pas l’âge des joueurs mais d’éventuelles manœuvres frauduleuses.

Alors pourquoi l’idée saugrenue de ces caméras supplémentaires dans les points de vente ?

À suivre.