Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Mar 2019 | Profession
 

C’est cet après-midi, ou ce soir, que va être examiné par la commission spéciale de l’Assemblée nationale l’amendement de Christophe Blanchet punissant d’une amende de 7 500 euros tout détaillant vendant des jeux à un mineur (voir Lmdt de ce jour).

Mais le sujet a déjà été évoqué – lors de premiers débats en commission réunie sur le sujet de la privatisation (entre autres) de la FDJ – hier soir. En voici quelques extraits significatifs :

•• Régis Juanico (PS, Loire) : « le principal problème d’une telle privatisation, c’est la santé publique. La question de l’addiction et du jeu responsable est posée. Est-ce qu’un actionnaire privé ne va pas tenter de mener une politique commerciale agressive ? »

•• Christophe Blanchet (LREM, Calvados) : « avec le texte actuel du Gouvernement, nous menaçons pour l’instant la filière équine, nous menaçons les communes où il y a des casinos, (…) nous menaçons les associations locales financées par les casinos. L’État ne prend pas ses responsabilités pour protéger les mineurs. »

•• Bruno Le Maire (ministre de l’Économie) : « l’État ne doit pas s’occuper des jeux mais réguler et lutter contre les addictions. Je vois qu’il y a encore de l’inquiétude (…) Je suis ouvert à un renforcement du dispositif de régulation pour garantir la lutte contre les addictions au jeu. »