Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Oct 2017 | Profession
 

On ne présente plus Élise Lucet et ses intrépides recherches de scoops pour assurer l’audience de son émission « Cash Investigation ».

Quitte à forcer lourdement le trait, à faire souvent appel à des méthodes limites, à mettre en scène des situations pour mieux lâcher à la vindicte ses cibles. Free et Lidl en ont fait les frais, il y a peu. « L’industrie du tabac » avait inauguré la série (voir aussi Lmdt des 23 novembre 2014 et 3 mai 2015).

Cela dit, on lui reprochera moins son côté « investigation » (des journalistes qui se mouillent, c’est bien) que son penchant à faire payer « cash » les victimes de ses leçons de morale souvent contestables.

•• Celle qui est aussi présentatrice d’« Envoyé Spécial », toujours sur France 2, a d’ailleurs trouvé le moyen d’indisposer dernièrement des personnes très concernées par l’affaire du Levothyrox, comme Anny Duperey. L’actrice vient de dénoncer une présentation du problème ostensiblement favorable au ministère de la Santé.

•• « Cash Investigation » opère en douce et discrètement, au départ de ses enquêtes qui se veulent retentissantes lors de leur diffusion. Or, il se trouve que nous avons eu connaissance de l’intérêt que prête Élise Lucet, ces jours-ci, au réseau des détaillants de la FDJ : ses procédures, sa façon de travailler et de satisfaire aux règles du jeu responsable, par exemple.

De là à imaginer des « caméras cachées » passant chez des détaillants pour mieux « se payer des buralistes » … il n’y a qu’un pas.

On le franchit.