Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mar 2019 | Profession
 

Le ministre de la Culture Franck Riester a assuré lundi, lors d’une visite à l’Hôtel-Dieu de Château-Thierry (dans l’Aisne), que l’État continuerait à abonder en 2019 comme en 2018 la mission de sauvetage du patrimoine, pour une somme équivalente à celle récoltée par le Loto (voir Lmdt du 10 mars).

M. Riester visitait en compagnie de l’animateur Stéphane Bern cet ancien hôpital, sélectionné en 2018 parmi les 18 sites emblématiques du premier loto. Alain Sauvage (trésorier de la Confédération et président de la fédération des buralistes de l’Est) et Patrick Falewee (président de la fédération des buralistes du Nord, vice-président de la Confédération) étaient parmi les personnalités présentes.

•• M. Riester a salué la réussite du Loto, « un véhicule, facile agréable, ludique » pour collecter de l’argent. « Longue vie au Loto du Patrimoine et à Stéphane Bern », a-t-il ajouté, en soulignant que l’État se voulait avant tout « facilitateur » des initiatives de terrain.

Il y aura de nouveau « un abondement de l’État pour encourager le succès de l’opération », a-t-il promis, en précisant qu’il en avait parlé avec le Premier ministre Édouard Philippe et le président Emmanuel Macron.

« Si 25 millions d’euros sont générés, l’État mettra 25 millions d’euros » à disposition de la Fondation du patrimoine. Ce sera « un euro pour un euro », a-t-il déclaré à des journalistes.

•• La Française des Jeux (FDJ) veut par ailleurs étoffer son offre de jeux. Deux jeux à gratter – à 15 euros et à 3 euros – vont être proposés et un tirage exceptionnel du Loto aura lieu le 14 Juillet.

Sa présidente, Stéphane Pallez, a annoncé un « objectif ambitieux » : « nous pensons que nous pouvons générer entre 25 et 30 millions d’euros. L’an dernier, nous avions tablé sur 15 à 20 millions et nous avions généré 22 millions ».