Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Oct 2019 | Profession
 

Retour en détail sur les résultats de la Française des Jeux qui annonce une croissance toujours soutenue au 3ème trimestre, en ligne avec les objectifs annuels (voir Lmdt du 7 octobre). C’est ce que confirme, du moins, Stéphane Pallez (présidente de la FDJ), dans un communiqué.

« La croissance continue du chiffre d’affaires et des mises sur tous nos segments d’activités confirme les perspectives favorables et que le Groupe est en bonne voie pour atteindre ses objectifs 2019.

« Le nouveau cadre réglementaire stable, qui confie à FDJ l’exclusivité des jeux de loterie et des paris sportifs en points de vente, pour vingt-cinq ans (voir Lmdt du 3 octobre) et la solidité de notre modèle économique nous rendent confiants quant à la poursuite de cette dynamique en 2020 et à l’horizon 2025 ».

LES CHIFFRES-CLÉS À FIN SEPTEMBRE 2019 

•• Chiffre d’affaires en progression de + 7 % 

Les mises enregistrées ressortent à 12,54 milliards d’euros, en croissance de + 8 % par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice 2018. La bonne performance enregistrée sur le 1er semestre (+ 7 %) a été poursuivie au 3ème trimestre (+ 9 %, à 4,12 milliards d’euros).

Les gains des joueurs ressortent à 8,52 milliards d’euros, en hausse de + 8 %, soit un taux de retour aux joueurs (TRJ) de 68 % vs. 67,8 % sur la même période de 2018 et de 68,4 % au 1er semestre 2019. La hausse du TRJ s’explique par l’évolution du mix produits, liée à la très bonne performance des paris sportifs et à la croissance des jeux instantanés.

FDJ enregistre un Produit brut des Jeux (PBJ = mises – gains des joueurs) en hausse de + 7 %, à 4,02 milliards d’euros. La contribution de FDJ aux finances publiques progresse de + 7 %, à 2,62 milliards d’euros. Le Produit net des Jeux  (PNJ = PBJ – contribution aux finances publiques) s’établit à 1,40 milliard d’euros, soit un taux de 11,2 % des mises, stable vs. fin juin 2019 et fin septembre 2018.

Après prise en compte des autres produits pour 25 millions d’euros, le chiffre d’affaires ressort à 1,42 milliard d’euros, en hausse de + 7 % par rapport à la même période de 2018.

•• Hausse de + 8 % des mises à fin septembre 2019 et de + 9 % au 3ème trimestre 

Les mises sur les jeux de loterie ressortent à 9,98 milliards d’euros, enregistrant une croissance de + 6 %, en légère accélération par rapport à fin juin, grâce notamment à la performance exceptionnelle des jeux de tirage, dont Loto et Euromillions (+ 2 % en cumul à fin septembre 2019 et + 10 % sur le seul 3ème trimestre pour ces deux jeux).

Les jeux de tirage, + 5 % à 3,97 milliards d’euros, ont bénéficié de nombreux cycles longs, seize au total à fin septembre 2019 vs. treize sur la même période de 2018. Sur le seul 3ème trimestre, ces deux jeux ont représenté 20 % des mises du Groupe.

Les jeux instantanés ont progressé de + 8 % à 6,02 milliards d’euros, avec une actualité riche en nouveautés (une dizaine de lancements / relancements depuis le début de l’année) et une concentration sur la catégorie des jeux à 5-15 euros (+ 10 % à fin septembre) ;

L’activité en ligne confirme sa très bonne dynamique de croissance (+ 27 %), portée par le développement de l’offre et de l’usage du mobile.

•• Croissance des paris sportifs : +14 %. Les mises de paris sportifs progressent à 2,56 milliards d’euros, avec trois sports qui tirent la progression des mises : le tennis, le football et le basket.

Dans un marché toujours très dynamique malgré des événements moins porteurs qu’en 2018, les deux activités – Parions Sport Point de Vente et Parions Sport En Ligne – continuent d’enregistrer de bonnes performances, notamment grâce à l’enrichissement de l’offre et à une politique de cotation attractive.

•• Forte augmentation des mises numérisées : + 38 %. Les mises numérisées s’établissent à 2,41 milliards d’euros, soit près de 20 % des mises du Groupe. Elles sont portées par le développement du jeu en ligne et la dématérialisation des mises en points de vente, en particulier pour les paris sportifs.

•• Dynamisme du réseau de points de vente : croissance des mises à + 6 %. Les mises enregistrées au sein du réseau de points de vente s’élèvent à 11,77 milliards d’euros, avec un parc stabilisé de 30 000 points de vente.

PRÉVISIONS 2019 

Sur l’ensemble de l’exercice 2019, FDJ prévoit d’enregistrer des mises d’environ 16,9 milliards d’euros, une hausse de plus de + 7 % par rapport à 2018, portée par les paris sportifs et la loterie.

Le Groupe prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires d’environ 1,9 milliard d’euros, soit :
• plus de 1,55 milliard d’euros pour la loterie
• 370 millions d’euros pour les paris sportifs
• environ 50 millions d’euros pour les autres activités.