Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Avr 2021 | Profession
 

+12 % de mises par rapport au premier trimestre (atypique) de 2020. Mais aussi +6 % par rapport à 2019. Ils sont encourageants, les chiffres de la FDJ pour ces trois premiers mois 2021.

Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ, les a d’ailleurs commentés hier soir de la façon suivante : « malgré un environnement toujours affecté par le contexte sanitaire, le premier trimestre confirme la bonne orientation de nos activités, avec des mises qui dépassent les niveaux enregistrés avant la crise.

« Après avoir atteint près de 10 % de l’activité en 2020, les mises digitales poursuivent leur croissance à un rythme élevé et l’activité du réseau se maintient. Le programme d’évènements pour la loterie et un calendrier sportif dense, avec notamment l’Euro de football, devraient nous permettre de poursuivre cette dynamique dans les mois à venir. »

•• Dans ce contexte, la FDJ rappelle aussi que les mesures prises par les autorités françaises pour endiguer l’épidémie de Covid-19 affectent son activité avec :

• près de 10 % des points de ventes – essentiellement des bars – fermés sur tout le 1er trimestre 2021 contre la seule deuxième quinzaine de mars en 2020;
• un couvre-feu, actuellement fixé à 19 heures, et la limitation des déplacements.

En 2020, la première période de confinement avait débuté le 17 mars. L’offre de paris sportifs avait commencé à se réduire dès le 7 mars jusqu’à l‘arrêt de la très grande majorité des compétions sportives mi-mars. Le jeu Amigo avait été arrêté le 19 mars.

•• Ce 1er trimestre, par rapport à la même période de 2019, FDJ enregistre donc des mises totales en hausse de +6 %. Et par rapport au 1er trimestre 2020, ces mises sont en hausse de +11,8 %, à 4,6 milliards d’euros.

• Les mises loteries se montent à 3,5 milliards d’euros (+3,8%)

• Les mises tirage s’élèvent à 1,3 milliard d’euros, en hausse de +2,6 % et de plus de +20 % hors Amigo (la fermeture des bars et les mesures sanitaires strictes limitant le stationnement en point de vente continuent d’avoir un impact important sur Amigo, dont les mises reculent de plus de 50 %).

• Les mises Loto et Euromillions, en croissance de plus de +20 %, ont bénéficié de plusieurs cycles longs, notamment Euromillions avec un nouveau record de gain de 210 millions d’euros.

• Les mises des jeux instantanés ont atteint 2,1 milliards d’euros, en hausse de +4,6 %. Elles bénéficient notamment des bonnes performances des lancements et des relancements du trimestre.

• Autre constat : une forte dynamique de la loterie digitale, en progression de près de +90 %, portée par l’augmentation de près de +70 % du nombre de joueurs par rapport au 1er trimestre 2020.

• Avec un calendrier d’évènements sportifs revenu à la normale, les mises des paris sportifs s’établissent à 1,1 milliard d’euros, en croissance de +46,1 %, portée par un taux de retour aux joueurs élevé qui a favorisé le réinvestissement.

•• Toutes ces mises progressent sur tous les canaux de distribution :

+5,7 % en points de vente, à près de 4 milliards d’euros ;
• +87,2 % en ligne, à près de 0,6 milliard d’euros, soit plus de 12 % des mises totales de la FDJ contre plus de 7 % au 1er trimestre 2020.

(Voir 12 et 15 février).