Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Sep 2019 | Pression normative
 

Dans un communiqué publié le 15 août, l’Organisation mondiale de la Santé a salué la décision du gouvernement suisse mettant fin au partenariat avec Philip Morris dans le cadre de l’Expo 2020 Dubaï (voir Lmdt des 24 juillet et 1er août) et réaffirmé sa position sur l’interdiction totale de publicité en faveur du tabac. Nous le reproduisons. 

« Aux termes de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, les gouvernements doivent instaurer une interdiction globale de la publicité en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage (article 13) lors des expositions et conférences internationales, afin de garantir que le tabac est absent des manifestations et programmes et que ni les activités menées lors de ces événements, ni les participants, ne sont parrainés par des entreprises de l’industrie du tabac. 

•• « Le monde doit s’unir en vue de contrer les efforts acharnés déployés par l’industrie du tabac pour commercialiser ses produits, lesquels entraînent une addiction, des souffrances et des millions de décès chaque année.

« Ce nouvel appel fait suite à des informations selon lesquelles des entreprises du tabac ont cherché à nouer de nouveaux partenariats avec des gouvernements pour parrainer des manifestations ou des pavillons lors d’expositions universelles, en l’espèce dans un pays ayant déjà ratifié la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.

•• « Philip Morris International (PMI) a annoncé récemment avoir conclu avec le gouvernement suisse un partenariat en vue de parrainer le pavillon suisse lors de l’Exposition universelle de Dubaï en 2020. Le Gouvernement suisse a réexaminé ce partenariat et a choisi de ne pas accepter le soutien financier de PMI.

L’OMS salue cette décision du Gouvernement suisse et saisit cette occasion pour l’encourager à ratifier la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, la Suisse étant l’un des rares pays à ne pas l’avoir encore fait.

•• « Aux termes de l’article 5.3 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, les Parties s’engagent à veiller à ce que les politiques de santé publique en matière de lutte antitabac ne soient pas influencées par les intérêts commerciaux et autres de l’industrie du tabac. Cet engagement trouve sa traduction dans le Mémorandum d’accord signé en 2011 entre l’OMS et le Bureau International des Expositions, qui interdit le parrainage des expositions par les entreprises du tabac, leurs agents ou les personnes ou entités qui leur sont affiliées.

« Le fait de mettre ainsi en avant l’un des principaux producteurs mondiaux de produits du tabac et de cigarettes (le seul produit qui tue la moitié de ses consommateurs) est en contradiction flagrante avec le thème retenu pour l’Expo 2020 de Dubaï, « Connecter les esprits, construire le futur ». Les gouvernements doivent résolument viser à réduire le nombre de personnes qui commencent à fumer et continuent de le faire, à promouvoir la santé et à préserver les générations futures.

•• « Conformément à l’article 8 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, l’OMS exhorte également tous les organisateurs d’expositions et de conférences internationales à adopter des politiques antitabac complètes prévoyant une protection contre la fumée du tabac dans les lieux de travail intérieurs, les transports publics, les lieux publics intérieurs et, le cas échéant, d’autres lieux publics.

« Toute zone fumeurs doit être située à l’extérieur et conçue de manière à dissuader la consommation de tabac et à protéger les gens de l’exposition à la fumée. En outre, les gouvernements devraient :
. interdire la vente du tabac ou de produits du tabac lors des expositions
. interdire le parrainage d’expositions par les entreprises du tabac, leurs agents ou les entités ou personnes qui leur sont affiliées
. interdire la publicité et la promotion pour les produits du tabac, les marques de tabac et la consommation de tabac lors des expositions.
 »