Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Fév 2021 | Institutions, International
 

L’Union européenne a dévoilé mercredi son propre plan de lutte contre le cancer, prévoyant d’engager 4 milliards d’euros pour financer des programmes de prévention, de recherche et de déploiement des traitements au sein de l’UE, dans le cadre de son grand projet d’« Europe de la santé ».

« Malheureusement, nous avons aujourd’hui à travers l’UE divers niveaux d’accès aux programmes de prévention, différents taux de dépistage précoce, de diagnostic, de traitement et de survie. C’est inexcusable », a estimé la commissaire à la Santé Stella Kyriakides (voir 11 septembre 2019) lors d’une conférence de presse, relayée par l’AFP, alors que ce 4 février est Journée mondiale contre le cancer.

•• « Nous voulons nous assurer que tous les malades ont la même chance de survie, où qu’ils vivent », a-t-elle ajouté. L’exécutif européen entend débloquer des fonds pour renforcer l’accès à des dépistages et à des diagnostics performants, une détection précoce offrant les meilleures chances de survie.

L’objectif est que, d’ici 2025, au moins 90 % des personnes qualifiées pour des dépistages des cancers du côlon, du sein ou du col de l’utérus puissent y avoir accès. Bruxelles envisage d’élargir son soutien aux dépistages des cancers gastriques, de la prostate et des poumons (…)

•• L’exécutif européen s’efforcera par ailleurs de réduire encore la consommation d’alcool, la pollution environnementale, mais surtout le tabagisme  en révisant les directives sur la production et la taxation du tabac.

« Nous voulons créer une « génération sans tabac », avec moins de 5 % des Européens fumant du tabac d’ici 2040, contre environ 25 % aujourd’hui », a indiqué Stella Kyriakides (voir 11 mai 2020).