Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Nov 2020 | Vapotage
 

British American Tobacco vient de publier une critique sans concessions du rapport du SCHEER Committee (Scientific Committee on Health, Environmental and Emerging Risks), organisme consultatif, auprès de la Commission européenne, en charge d’une étude scientifique concernant les effets de la cigarette électronique sur la santé en vue de la prochaine Directive sur les produits du tabac (voir 10 et 2 juin, 11 mai).

•• Dans un communiqué, BAT relève des failles quant à la méthodologie et la conclusion de l’étude. Par exemple : « l’oubli » d’études indépendantes majeures considérant le vapotage comme une alternative à la consommation de tabac ; la mise en avant de suppositions erronées selon lesquelles l’aérosol des cigarettes électroniques est identique à la fumée de tabac ; le recours à des études antérieures à la Directive actuelle sur les produits du tabac, etc.

•• À cette occasion, Éric Sensi-Minautier, vice-président des Affaires européennes de British American Tobacco, a déclaré : « si la future réglementation sur le vapotage devait être basée sur cette étude, elle reposerait sur des éléments de preuve erronés.

« Nous invitons le comité SCHEER à corriger ces lacunes et à tenir compte des éléments qui confirment le potentiel de réduction des risques présenté par les cigarettes électroniques par rapport au tabagisme.

« La commission doit fonder toute modification de la réglementation sur des avis scientifiques précis et conformes aux critères les plus rigoureux afin de garantir aux millions de fumeurs européens, adeptes des cigarettes électroniques, de continuer à y avoir accès. »