Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Déc 2020 | International, Trafic
 

Les grandes agences européennes de répression du crime et des fraudes se font concurrence sur le tabac de contrebande. C’est un signe.

Il y a une semaine, nous évoquions une opération de grande ampleur, menée du 16 au 25 novembre, par les services douaniers de plusieurs pays de l’Est et coordonnée par Frontex, l’agence européenne des garde-frontières et garde-côtes. Soit 37 millions de cigarettes et 1,8 tonne de tabac saisis (voir 15 décembre 2020).

Mais nous apprenons aussi l’existence d’une autre opération d’envergure qui s’est déroulée, elle, du 2 au 13 novembre.

•• Avec les douanes du Royaume-Uni et de Lituanie assurant la direction de plusieurs interventions coordonnées avec leurs homologues d’autres pays européens et bénéficiant de l’appui d’Europol, l’agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité (28 août 2020 et 30 octobre 2019) ainsi que de l’Olaf, l’Office européen de Lutte anti-Fraude.

Au tableau de chasse : 67 millions de cigarettes saisies ainsi que 2,6 tonnes de tabac.

•• Les prises les plus significatives ont été faites aux contrôles-frontières des pays suivants : la Lituanie (28,7 millions de cigarettes dans de gros camions, voir photo) ; le Royaume-Uni (9 millions) ; l’Irlande (3,5 millions) ; la Roumanie (2,2 millions) ; la Lettonie (740 000) ; la Suède (500 000).

•• Deux autres données significatives :

le total des saisies est évalué à 35,8 millions d’euros
88% de ces cigarettes venaient de Biélorussie, ce pays enclavé entre Russie et Pologne dont on a pas mal entendu parler ces derniers temps (voir 9 février 2017).