Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Déc 2016 | International, Profession
 

Ce sont, du moins, les analystes de la banque Wells Fargo Securities qui l’affirme. D’après eux, il y aurait 70 % de chances pour que Philip Morris International (PMI) et Altria Group (n’opérant qu’aux USA et avec lequel PMI a fait scission en 2008 pour développer l’activité sur le reste du monde) se regroupent à nouveau, dans les six ou douze mois qui viennent.

Ces analystes mettent en avant plusieurs facteurs :

• le contexte de consolidation du secteur, à la lumière des perspectives du rachat de l’américain Reynolds par British American Tobacco (voir Lmdt des 16 novembre et 25 octobre 2016) ;

• un climat « plus favorable » sur le marché américain : un dollar qui se renforce, un projet de réforme de la fiscalité d’entreprise et un environnement politique globalement plus « business friendly » ;

• les perspectives de développement sur le marché américain du produit de nouvelle génération iQOS (voir Lmdt des 30 et 23 novembre ainsi que du 26 avril 2016).

Toujours d’après ces analystes, cela permettrait d’accélérer l’implantation de l’iQOS sur le marché américain et d’en tirer pleinement profit.

À tel point que l’iQOS serait le catalyseur du rapprochement entre les deux entités qui collaborent déjà étroitement sur le sujet (voir Lmdt des 20 décembre 2013 et 11 août 2015).