Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Nov 2019 | E-cigarette, International
 

Donald Trump a apparemment renoncé à interdire les e-cigarettes aromatisées comme il l’avait promis, craignant que cela ne lui coûte des voix, ont rapporté deux journaux américains, annonce l’AFP.

Des conseillers l’auraient persuadé, sondages à l’appui, qu’interdire les versions aromatisées des cigarettes électroniques (à la menthe, au menthol …) lui nuirait dans les États les plus disputés de la présidentielle de novembre 2020, selon les éditions dominicales du Washington Post et du New York Times.

•• « Nous saluons le président pour ce qui semble être une bonne décision pour les fumeurs adultes et leurs familles » s’est réjoui lundi Tony Abboud, directeur de la Vapor Technology Association.

Le recul aurait été acté le 4 novembre lors d’un vol vers un meeting de campagne dans le Kentucky. Le président aurait justifié sa décision par la crainte qu’une interdiction ne force des boutiques de vapotage à fermer ou à licencier des employés (voir 12 et 9 septembre) .

•• « Le président Trump et ce gouvernement se sont engagés à protéger de façon responsable la santé des enfants » a déclaré lundi à l’AFP un porte-parole de la Maison Blanche, Judd Deere. « À ce stade, un processus de règlementation est en cours et je ne présumerai pas du résultat final ».

Il semble que Donald Trump cherche des mesures moins contraignantes, telle qu’une généralisation à 21 ans dans le pays de l’âge minimum pour acheter des cigarettes électroniques (aujourd’hui seuls 18 des 50 états ont cet âge plancher).