Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Avr 2019 | International, Profession
 

La semaine dernière, Reynolds (groupe BAT désormais, voir Lmdt du 24 juillet 2017) a donné le coup d’envoi de Revel : des pastilles à la nicotine (sans tabac, ni goudron) qui se dissolvent dans la bouche, vendues en quatre saveurs. 

C’est le premier nouveau produit lancé par l’entreprise, à une large échelle commerciale, depuis l’e-cigarette Vuse en 2013 (voir Lmdt du 7 janvier 2016).

•• « Nous ne positionnons pas cela comme un produit de cessation. C’est simplement un moyen simple pour les adultes de consommer la nicotine dans un format différent », a déclaré Shay Mustafa, vice-president consumer marketing de Reynold’s.

Les pastilles s’adressent exclusivement aux adultes qui fument déjà. Reynolds parie qu’un grand nombre de ces clients recherchent une manière plus simple et plus discrète d’utiliser la nicotine, en dehors des cigarettes traditionnelles et des e-cigarettes.

•• Afin anticiper toute critique d’« appel aux jeunes », les pastilles Revel sont vendues hors linéaire apparent et conditionnées dans des emballages protégés. Les ventes en ligne sont limitées à deux commandes par client, à la fois, et avec vérification de l’âge (21 ans) par un logiciel.

Reynolds demandera aux détaillants de participer à « We Card », un programme créé en 1996 pour réduire l’accès des mineurs au tabac. « Le marketing responsable est au cœur de la manière dont nous voulons rendre disponibles ces produits » a précisé Shay Mustafa.