Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

La plupart des grandes sociétés de production se sont dotées d’une disposition dans leur règlement visant à réduire le nombre de films montrant des fumeurs. Mais cela ne semble pas suffisant.

Dans un rapport, publié fin octobre, l’agence américaine de santé publique (CDC) indique que le nombre de films classés au box-office mondial, comprenant des scènes avec des fumeurs, a augmenté de 57 % entre 2010 et 2018 (voir aussi 18 juillet 2017).

•• Une hausse plus marquée dans les films déconseillés aux moins de 13 ans (+ 120 %). Les films biographiques, aussi appelés biopics, sont particulièrement concernés : en 2018, environ 80 % des images de fumeurs se retrouvent dans ce type de films.

•• Reste que certaines firmes ont fait des efforts : Disney (voir 15 mars 2015), Viacom et Sony Movies ont drastiquement réduit le nombre de films montrant des fumeurs. En 2018, Disney et Viacom étaient d’ailleurs les deux seules compagnies à n’avoir montré aucune cigarette dans leurs films, jugés appropriés pour les moins de 13 ans.

Mais d’autres firmes ont suivi un chemin moins vertueux. Ainsi, le nombre de films produits par Comcast montrant des fumeurs a progressé de 19 à 573 et de 96 à 327 pour Fox Movies.

•• Aux États-Unis comme en France, le placement publicitaire de marques de tabac est interdit dans les films, les jeux vidéo ou encore à la télévision.  Des associations américaines veulent désormais signaler tous les films montrant des fumeurs, à moins qu’il ne s’agisse d’un film sur une figure historique fumeuse ou bien d’un film montrant les effets nocifs du tabagisme.

D’après certaines études, une telle mesure pourrait réduire le tabagisme d’environ 18 % chez les jeunes.