Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

L’état de New York n’attendra pas les directives fédérales, suite aux déclarations de Donald Trump (voir Lmdt des 14 et 11 septembre). Le gouverneur Andrew Cuomo a signé, dimanche 15 septembre, une loi interdisant la vente d’e-liquides aromatisés dans tout l’État de New York. 

La loi, annoncée comme une mesure d’urgence, s’applique immédiatement et les boutiques vont devoir aussitôt retirer ces produits de leurs stocks.

Rappelons que cette décision intervient alors que plus 450 vapoteurs ont été hospitalisés ces derniers mois aux États-Unis à cause de problèmes respiratoires. Et six d’entre eux sont décédés (voir Lmdt du 9 septembre).

•• « Les fabricants de cigarettes électroniques aromatisées aux fruits ou aux bonbons ciblent intentionnellement les jeunes » a critiqué le Gouverneur, estimant que les fabricants souhaitaient ainsi rendre les jeunes dépendant à la nicotine.

Andrew Cuomo pointe également plusieurs boutiques qui vendent leurs produits aux jeunes alors même qu’une loi a été adoptée, en juillet 2019, pour interdire la vente de e-cigarettes aux moins de 21 ans.

•• Une autre loi avait été signée le 12 septembre par le gouverneur Andrew Cuomo. L’objectif est cette fois de déployer un programme de sensibilisation dans les écoles, afin d’éviter que les jeunes s’adonnent au vapotage.

D’après le département de la santé, près de 40 % des lycéens new-yorkais utilisent des cigarettes électroniques… « Les fabricants ont conçu des arômes comme la menthe, le chocolat, le chewing-gum ou le cola à la cerise en faisant croire qu’ils ne sont pas dangereux pour la santé » avance l’état de New York.