Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Sep 2019 | E-cigarette, International
 

Au moins cinq utilisateurs de cigarettes électroniques sont morts aux États-Unis ont fait savoir les autorités sanitaires, ce vendredi 6 septembre. Le nombre de malades frappés par de graves difficultés respiratoires a par ailleurs doublé pour atteindre 450 dans le pays (voir Lmdt des 25 août et 3 septembre).

Ce qui est largement repris dans les médias. Lesquels ne font pas toujours preuve de sens de la mesure, ni de mise en perspectives.

•• En tout cas, les enquêteurs fédéraux n’ont pas précisé quelles marques ni quelles substances dans les liquides des vapes étaient susceptibles d’avoir causé les drames en question, largement médiatisés.  Mais un dénominateur commun fréquent des personnes atteintes est qu’elles avaient inhalé des produits contenant du THC.

C’était le cas d’au moins une des deux victimes dont la mort a été annoncée dans l’après-midi de vendredi par les autorités sanitaires locales de Californie et du Minnesota. Toutes deux étaient également relativement âgées et en mauvaise santé.  Mais les investigations ont associé leur décès à l’inhalation par vapotage de produits illicites contenant du THC.

•• Un possible lien a été établi, aussi, entre certains malades et une huile de vitamine E, qui se consomme normalement en gélule ou en huile pour la peau. La vaporisation à haute température de cet additif pourrait avoir causé de graves problèmes.

•• Les responsables sanitaires américains ont toutefois appelé à la prudence dans l’attente d’analyses plus complètes.

« Aucune substance ou molécule unique, dont l’acétate de vitamine E, n’a été identifiée dans l’ensemble des échantillons analysés » a insisté Mitch Zeller, directeur du centre pour le tabac de la Food and Drug Administration (FDA), qui teste au niveau national les produits impliqués.

« Nous n’avons pas encore toutes les réponses » a renchéri Ileana Arias, responsable des maladies non infectieuses pour les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC –Centers for Disease Control and Prevention). Par mesure de précaution, les CDC recommandent dans l’immédiat de ne pas utiliser de cigarettes électroniques, quelles qu’elles soient …

•• Quant à la piste de la vitamine E, les autorités de New York ont diffusé des photos des recharges impliquées : elles ont des emballages très colorés sous le nom de « Dank Vapes », une « marque » qui ne correspond apparemment à aucune entreprise légale, mais est distribuée dans la rue et sur Internet.